Percée dans la recherche sur la sclérose en plaques a l’Université de Tel Aviv

Une étude pionnière menée au laboratoire de biophysique du Prof. Roy Beck-Barkai à l’Université de Tel-Aviv, par la doctorante Rona Shaharabani, indique pour la première fois un lien clair entre les indicateurs physiologiques du corps, comme le niveau des constituants biochimiques ou la température, et les changements structurels de la myéline, gaine d’isolation des fibres nerveuses dont la dégradation est l’une des caractéristiques de la sclérose en plaques. Selon les chercheurs, ces résultats pourront server de base au développement d’un traitement de cette maladie jusqu’ici incurable.

L’étude, menée en collaboration avec la doctorante Maor Ram-On du groupe de recherche du Prof. Yeshayahu Talmon au Technion, et a été publiée le 15.10.18 dans la prestigieuse revue scientifique PNAS. Environ 2,3 millions de personnes dans le monde souffrent de sclérose en plaques, maladie dégénérative auto-immune qui affecte le système nerveux central et peut entraîner une invalidité grave, voire la mort. « La maladie se caractérise par la destruction d’une substance appelée myéline, qui enveloppe les fibres nerveuses transmettant les signaux électriques du cerveau aux divers organes du corps et permettant donc aux différentes parties du système nerveux de communiquer entre elles », explique le Prof. Beck-Barkai. « L’hypothèse est que ce processus se produit lorsque le système immunitaire attaque la myéline, mais jusqu’à aujourd’hui on ignore encore comment se produit ce phénomène, et il n’y a pas non plus de médicament contre la maladie. En tant que biophysiciens, nous avons cherché à examiner les aspects physiques, physiologiques et structurels du processus qui affecte la myéline […]

Nous tenons à souligner qu’Israël est un vivier de découvertes et d’avancées en matière de neurosciences, utilisant les technologies les plus avancées et les plus pointues. Aussi Golda Magazine reste toujours à l’affût de ces avancées médicales, des découvertes révolutionnant le monde de tout un chacun ; et nous sommes fiers de constituer un pont entre la société israélienne et la communauté francophone, afin de vous faire partager justement de telles avancées, entre autres. Nous sommes sur tous les fronts et nous le resterons, c’est incontestablement notre leitmotiv.

- Publicité -